Accueil > Quelques conseils aux auteurs > Présentation physique de votre manuscrit

Présentation physique de votre manuscrit

Tout envoyer d’un coup ?

Il n’est pas toujours indiqué d’envoyer l’intégralité d’un texte, car les éditeurs sont des gens très occupés. S’il s’agit d’une nouvelle, d’un court roman, pas de problème. En revanche, si votre oeuvre est un véritable pavé (ou, pire, une trilogie !), alors il est très nettement conseillé d’adopter une approche progressive.

Dans ce cas, envoyez d’abord un petit dossier composé :
- d’une description brève et générale de votre oeuvre, qui donne une idée de ce que vous avez cherché à faire ;
- d’un synopsis (résumé de l’intrigue, découpé par chapitre), qui permet de voir tout de suite si l’histoire est intéressante ;
- enfin, des deux ou trois premiers chapitres qui permettent de juger de votre style.

Document électronique, ou papier ?

Nous avons une très nette préférence pour les documents électroniques reçus par e-mail, beaucoup plus maniables qu’un manuscrit papier.

Certains formats sont à peu près universels : PDF ou RTF par exemple. D’autres, comme Open Document (odt), ne conviendront pas toujours : renseignez-vous d’abord auprès de nous. D’autres enfin sont à bannir absolument, comme le "nouveau format Microsoft Word" (docx) qui, nous l’espérons, ne fera pas long feu.

Impératif : identification du texte (et de son auteur)

Attention, c’est un point capital, nous ne saurions trop insister dessus !

Votre texte doit avoir un titre, et ce titre doit apparaître en tête de votre document. A cet endroit on doit également pouvoir trouver :

- votre nom,
- le cas échéant, le pseudonyme que vous souhaitez utiliser pour la publication,
- votre adresse postale,
- votre adresse e-mail.

Et si en plus vous pensez à mentionner la talle de votre texte, en nombre de signes (c’est-à dire de caractères, y compris espaces et signes de ponctuation), ça ne peut pas faire de mal. Tous les traitements de texte vous permettent d’obtenir ce comptage facilement.