Accueil > Quelques conseils aux auteurs > Quelques éléments de typographie

Quelques éléments de typographie

On ne va pas vous demander un texte à la typographie irréprochable. Ceci dit, il y a pas mal de choses que vous pouvez faire lors de sa préparation, et qui nous simplifieront considérablement la tâche. On ne vous en aimera que plus...

La ponctuation

Les signes de ponctuation dits simples (point, virgule) sont suivis d’un espace. Les signes doubles (point-virgule, deux-points, point d’interrogation, point d’exclamation) sont suivis d’un espace, et précédés d’un espace insécable. (A noter que les puristes de la typo disent une espace. Il fallait le dire, sinon on va penser que nous ne le savions pas...) L’espace insécable s’obtient, dans Open Office et dans Microsoft Word, par la combinaison Ctrl- Majuscule gauche- Barre d’espace.

On met un espace avant une parenthèse ouvrante, mais pas après ; on en met un après la parenthèse fermante, mais pas avant.

Vous pouvez utiliser des guillemets dits dactylographiques (") : sachez qu’ils s’utilisent sans espaces "comme ceci" (c’est comme pour les parenthèses, donc). En revanche, si vous préférez les guillemets typographiques français (« »), n’oubliez pas les espaces « comme ça ». Attention, les espaces à l’intérieur de ces guillemets sont des espaces insécables.

Pour les dialogues et les énumérations, utilisez des tirets longs (—) et non pas des traits d’union (-).

Des détails qui comptent

Nous vous conseillons de faire l’effort :
- d’utiliser les majuscules accentuées,
- d’utiliser les conventions classiques pour les abréviations ("M." et non "Mr" pour monsieur, "2e" et non "2ème" pour deuxième),
- de mettre des tirets moyens (demi-cadratin : ‒) pour isoler les incises.

Cela sera apprécié comme la marque d’un travail soigné et pro. N’importe quel éditeur y sera sensible.

La plupart de ces règles se trouvent dans l’Abrégé des règles typographiques. Une référence quasi-indispensable !